Dis moi

regards coupants
sur le fil de vie.

Le verre blanc brisé
Ne porte pas bonheur
Tu le sais bien

Je me demande
quand
Les griffures d’orties
sont devenues crevasses

Penses y

Étrange
Entre deux mondes

Lourd
Ciel de plomb

Longs couteaux
La liste s’allonge

Tu clignes des yeux
Dans le petit matin
Tu ris et tu pleures

Tu prendras ton élan
Enjamberas ce caniveau
Tu n’y tomberas pas
Tu es bien plus forte qu’eux
Penses y

Tu as quatre ans…

Il y avait eu
Une Mélanie douce et affirmée
Un Alexandre rieur et bon

Je pensais alors que j’avais tant donné et reçu
Que je savais tout du sentiment
D’aimer un enfant.

Il y a quatre ans,
Un petit est né.
Un petit Lucas.

La terre tourne alors, autrement…
Autour de lui
Très certainement.

Il est rieur et rend tout
pétillant, aimant.
« La vie est vraiment formidable » m’a t-il dit
la semaine dernière

En moi, un amour insatiable pour ce
« petit cœur à mamie »
a fait son nid

Tu as raison, petit chéri,
Tu fais belle la vie,

Je te souhaite un bon anniversaire.
Mamie – 20 mai 2016

Giboulées

Billes de grêle
A sa tête fendues

Faut-il qu’il y ait mystère
pour que la Belle

pédale sous les giboulées
sans perdre le sourire

De l’art de

Tout est question d’équilibre
mieux,
De déséquilibre maitrisé

Voilà je préfère.

Et j’aime celle qui est là
Première de mes créations

funambule sur son vélo

 

image

Renoncement

Bourdonnement aux oreilles
Un essaim d’abeilles qui voudrait miel
Et puis rien
La vie , la vraie empoisonnée

Un chemin étroit.
Il faudra bien
Un jour se résoudre,
À renoncer.