Jour 7

J’ai quitté Paris il y a maintenant 8 jours. Je suis installée dans notre maison avec tous mes tissus, cahiers, crayons et autres matériaux.

Nous avons la chance de profiter d’un jardin et surtout d’espace à vivre.

Les premiers jours ont été consacrés à la mise en place du stock nécessaire à notre quotidien. Nous n’avons guère tendance à stocker et nous sommes trouvés quelque peu pris au dépourvu. Prévoir pour deux mais pour combien de temps… quels produits ? En quelle quantité ?

La vie petit à petit s’ est construite dans un confinement quasi total. Mon mari lui travaille et part pour plusieurs jours d’affilée à Paris. Ses patients pour la plupart âgés et dépendants l’attendent.

J’attends, moi, son retour. Dans l’inquiétude. Mes applaudissements de 20H00 ne sont pas vaccin.

Tenir. Mais pour combien de temps encore ? Le découragement à pénétré l’espace vide de la grande maison.

Il m’a fallu le soleil dans le jardin, les attentions de Mistie et quelques heures de Qi Gong – merci maître Ke Wen – pour reprendre pied. Planning serré pour demain, occuper la maison et les heures.

S’ancrer à la Terre.