Au creux

Elle tient la nuit
au creux de sa main
ne sait qu’en faire

La jeter à la lune,
aux chiens qui hurlent

Je tiens à la vie,
Aux petits matins          

              Aux cerfs-volants dans les dunes

 

Son matin

Elle sort de sa nuit
comme on quitte un chemin escarpé

Déjà la ville et ses tracas
ont fait leur oeuvre d’érosion.

Elle pénétrera bientôt dans l’arène

Anda !!

Mon voyage

Un peu de poudre d’étoiles
Au soleil de la nuit

J’irai dans ton sillage
Mordre les nues
Je chausserai mes ailes
Pour danser a la lune

Je dévorerai la
Lumineuse noirceur de nos nuits éclairées.