Océan

Je n’ai pu aller comme prévu à l’océan, il est venu à moi grâce à quelques coquillages rapportés dans mes valises lors de précédentes escapades.

A mon oreille, les vagues. A mes yeux la ligne d’horizon loin devant.

Dans mes cheveux un vent de liberté.

A mes pieds la mer

Jour 12

Pas de poésie ce soir.

Je suis plongée dans l’histoire de ces 15 dernières années. Nos différents premiers ministres, leurs ministres des finances, du budget et de la santé.

J’essaie de comprendre à quel moment la santé publique est devenue une affaire de déficit et donc d’économies à réaliser.

Les rapports réalisés par SECAFI sont précieux.

« Une décennie

100 000 lits supprimés

Un constat »

Source SECAFI HP mars 2016

Vers où – Jour 13

Un grand vent

Fou, malin,

Balaie les moindres recoins

Tout vole.

Les branches ploient et protègent

Les bourgeons gorgés de vie.

Les volets claquent

Les portes battent

Le silence a laissé place

Au grondement sourd de ce nouvel ami.

Les cheveux volent

les rires s’envolent

Vers les merveilleux nuages

Qui courent

On ne sait trop vers où.

Jour 10 – Vents

C’était de très grands vents sur toutes faces de ce monde,

De très grands vents en liesse par le monde, qui n’avaient d’aire ni de gîte,

Qui n’avaient garde ni mesure, et nous laissaient, hommes de paille,

En l’an de paille sur leur erre… Ah ! oui, des très grands vents sur toutes faces de vivants !

Saint-John Perse, extrait de Vents.