Extrait de Art poétique

 

Si, je n’écris pas ce matin,

Je n’en saurai pas davantage,

Je ne saurai rien

De ce que je peux être.

Si j’écris, c’est disons pour ouvrir une porte.

Le plus curieux

J’ignore à quel moment se fait cette ouverture

D’ailleurs ce qui se lève c’est peut-être un rideau.

Guillevic


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s