Matin d’été

Fenêtres grandes ouvertes
Les voilages frémissent légèrement
La chaleur implacable est encore
aux portes de Paris.


Une réflexion sur “Matin d’été

  1. Ça me fait penser à la chanson de S. Reggiani. Mieux vaut la chaleur qui entre dans Paris que les liups. Et puis en fermabt un peu les yeux, on peut imaginer, pas loin pas loin… la mer.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s