Fenêtre ouverte à la nuit

A corps parfaits
La nuit s’étire
Dos rond des ombres

Le temps s’est pris dans les voilages
Beauté de la nuit qui s’accouple à la lumière.

A la nuit
A la nuit

Matin d’été

Fenêtres grandes ouvertes
Les voilages frémissent légèrement
La chaleur implacable est encore
aux portes de Paris.

Histoire de temps

Des lustres et des lustres
Œil de baccarat perlé
Ton cœur innondé

Une question de…

Une beauté sauvage
Une de celles à dompter

Tu approches la main,
lui caresses l’encolure et crois
avoir vaincu

Un soubresaut,
Elle se cabre
Tu chutes dans la poussière
des rêves déçus

Matador du quotidien
puissance et détermination
tu prends le dessus

Tu te surprends à être heureux
simplement

du jour qui se lève
de sa main dans tes cheveux
d’un rire, d’une fenêtre ouverte,
d’un baiser d’enfant

L’un d’entre nous a cassé sa pipe d’écume
l’étoile a pleuré noir

La vie aujourd’hui est une belle salope.

A Rémi qui dort au creux de la Terre
A sa famille.

Au matin

Elle ouvre délicatement
La bourse de velours rouge,
Perles noires, bracelet fleur.

Avant d’ouvrir la porte,
Un dernier coup d’œil dans le miroir,

la vie,aujourd’hui, sera bijou.