Ensachée

Elle s’observe
Mine de rien.
Elle grossit lui semble t’il
A moins que
l’espace autour ne se rétrécisse.

Elle s’écoute
L’air de rien
Elle pleure
A moins que
Le ciel ne se soit fendu par le milieu

Tout a trac, en vrac
Elle va
Cahin caha
A travers ce champs de mines.


4 réflexions sur “Ensachée

  1. ainsi agit le temps sur notre jeunesse … et on s’accommode comme on peut pour garder au fond de soi une rose éternelle qui sa robe ne froisse pas …
    amitié .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s