Ils

Elle pense à lui. Lui qui n’est pas là. L’absence s’enroule au tamisé du sans jour. Il faudrait qu’un rayon crève la peau.Peau de chagrin qui enserre son corps mort. Morsure du silence à son oreille.
Elle pose sur ce vide, un jeté de mots. Ses mots à lui sur le blanc de sa peau douce à elle. Douceur des sons. Son ombre à portée de lumière. Lumineuse rencontre. Contre. Sens en éveil. Dormir un peu.
Peu importe le lieu. Elle est le Nord. Il s’y perdra. Elle l’attend.


2 réflexions sur “Ils

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s