Personne

Tu sentirais presque

le sang battre

 

        à ta tempe

 

                            à ton coeur

 

 

Les fenêtres s’ouvrent

se ferment

 

        à ton regard

 

                             au temps qui va

 

 

Et personne n’entend

le rire des anges

        grelots dans ta gorge

 

la caresse du vent

         dans tes cheveux de soie

 


4 réflexions sur “Personne

  1. ton poême me parle, j’entends le rire du temps qui passe, le vent qui souffle dans tes cheveux, je vois ouverte la fenêtre de ton coeur,  je sens battre le sang  … et les notes de la vie se pianotent encore … amitié .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s