Petite fille

photo.JPGHeures passées

genoux pointus

au chant des vagues

 

Le sable s’écoule au tamis

 

 

Ca glisse, tout fin

cheveux d’ange

à la caresse du vent

 

Le sable s’écoule au tamis

 

Les chateaux se font

au grelot de ton rire

paradis de l’enfance

 

Tes doigts tamisent le temps

 

Chateaux engloutis, piétinés

Tu t’es faite à l’idée

De guerre lasse

 

Le temps file entre tes doigts

 

Le sable rugueux

à la peau

t’arrache des embruns

 

Le temps, tu sais bien…

 


6 réflexions sur “Petite fille

  1. C’est sous la neige,
    Que nous tissons la patience.
    Une couverture épaisse,
    Qui petit à petit s’affaisse,

    Lorsque le corps,
    Par sa chaleur,
    Dessine son contour en creux,
    Les graines de neige de confondent .

    Pour toi, il en va de même,
    Nous étions dormants,
    Sous un grand lit blanc,
    Cachés au regard des gens.

    Bientôt nous nous réveillerons,
    Accompagnés de gestes mouillés,
    Nous nous découvrirons,
    Roulant dans nos mains un peu de sable,

    Et nous serons,
    Tels que nous nous étions imaginés,
    Issus de la terre tiède,
    Le regard posé sur l’autre,

    Comme premier horizon .

    RC

    Aimé par 1 personne

  2. … De guerre lasse … oui en effet, le temps est irrésistible, on ne peut pas lutter. Alors … accepter, de guerre lasse regarder ses genoux devenir moins pointus, laisser le sable couler entre ses doigts ou dans le sablier qu’on ne pourra jamais retourner … La vie … Cette deuxième moitié de vie …

    J'aime

  3. avoir conscience du temps qui passe, le voir filer entre nos doigts , se souvenir des châteaux où l’on se voulait reine … et puis s’étendre encore au sable chaud et de nos doigts engourdis prendre à pleines mains des poignées de sable et le regarder s’écouler … amitié .

    J'aime

  4. Ravi de te  retrouver. En me promenant sur les plages l’hiver, je pense souvent à cette petite fille et à tous les autres enfants qui ont laissé tant de rêves sur ce sable ravagé par les tempêtes comme si elles cherchaient obstinément à effacer toutes traces de ces petits bonheurs de jeunesse. Je t’embrasse Dan

    J'aime

Répondre à Nounedeb Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s