1Q84

Lecture achevée des trois tomes de 1Q84 de Haruki Murakami.

 

Suis entrée avec Aomamé et Tengo dans ce monde étrange des Little People. Happée, curieusement, dans cet univers admirablement crée par Murakami.

Une écriture magnifique. La complexité extrême d’un monde « autre » dans le monde réel en devient pénétrable.

 

Aller puiser dans l’abyme pour se trouver, soi, sans fard, loin du miroir. Tout devient alors si paisible et si simple.

 

 

« Les nuages se déchirèrent enfin.

Une lune apparut. Une seule.

C’était la lune jaune et solitaire. Celle de toujours. La lune qui flottait en silence au-dessus des champs de miscanthes, qui laissait refléter sa blême silhouette arrondie à la surface étale des lacs, qui éclairait paisiblement les toits des maisons endormies. La lune qui poussait la marée haute sur les rivages (…). La lune flottait là, muette, sans escorte. »

 

 

Un beau voyage.


2 réflexions sur “1Q84

  1. Je suis dans la littérature japonaise, mais j’avoue que les trois tomes me font un peu peur… Mais je me suis remise à lire bien bien, pendant deux ans j’avais laissé tomber pas mal de choses, et là, je suis très heureuse d’avoir retrouvé une paix suffisante pour plonger dans un livre…Et je plonge, je plonge…Alors un de ces jours, je les prendrai sous mon bras et… Ce que tu en dis donne envie.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s