Murmures

De ses doigts délicats

de tiges de roseaux

étaient nées des lianes tressées

 

Au creux de sa jupe,

de la chanson du vent

notes retenues

 

Au soir,

des notes vagabondes

enlianées, éclairaient le ciel

 

En un souffle précieux

A ces lèvres perlées

l’eau du ruisseau pépiait

 

 

                        Elle chantait…

 

 

 
 


3 réflexions sur “Murmures

  1. Je la regarde, la re regarde… C’est superbe cette fin, ce « C comme Corinne » qui apparaît comme ça, une ponctuation ou un baiser qui serait déposé. Que l’ensemble est délicat !

    J'aime

  2. Quel bonheur cette vidéo ! Une préciosité dans un écrin de fraîcheur, une source… Elle m’enchante, cette vidéo. Une ode à la douceur, à la tendresse, à la lumière. Elle te ressemble…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s