mots de deux * funambule 54

– Il te ferait passer les pas des portes
– j’aime bien ces mots là

– J’aimerais ne plus trébucher

 
 -et laisser échapper des lumières bleues

 
– arrondir les arrêtes des encadrures pour ne pas laisser pénetrer les épines
ou éviter les bleus aux jambes, l’electricité aux coudes

 
– passer les ronces

 
– ne pas avoir à jouer des coudes pour passer…
il te ferai le passage large, ouvert au mauve des nuits douces

 
y a t-il une porte ? Passez !
et passez, oui, passons !

 
– des tissus de soie sous nos pas

 
on ne s’y prendra pas les pieds
on ne tombera pas…

le régal du rire pas volé.
On l’a pas volé ce rire
on a assez pleuré pour ce rire là, celui là et pas un autre !
histoire de funambules un lundi soir…
On dirait que la Terre est ronde, d’ac ?


2 réflexions sur “mots de deux * funambule 54

  1. Histoire de funambules qui passe une porte, puis une autre, puis ouvre d’un même élan toutes celles à venir, parce qu’il n’y a pas donner d’explications à ça. Il y a juste à donner, à se donner, et qu’est-ce que ça peut faire après tout le mal que c’est pour un rire dans des larmes…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s