crissement

Le temps passé  » sans ton amour » n’est plus du temps..

 

du sable qui s’écoule hors du sablier.

A étouffer,

 

bouche emplie

Cri sous la paupière

 

Il pleut du sable

                    vert comme la neige


4 réflexions sur “crissement

  1.   Le cri mortel du cyclope Résonne aux bords de ma mémoire Le temps figé, cristallisé, En attente obsédante Espérance obstinée D’un « peut-être » d’un « et si » Improbable et obscène.   Insolence d’aimer En vers et contre toutes Et un jour Voir notre dernière feuille Effacer ses nervures Brunir, se racornir Et dans un dernier souffle Un bruissement léger S’envoiler.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s