Loin

Ruban lisse

Loin

Trop loin

 

Horizon lointain

naviguer à vue

en attendant

 

Larmes affutées

En glisse sur l’émotion

 

Il faudra…

Il faudra bien

 

          En attendant.

 


4 réflexions sur “Loin

  1. Je peux enfin poser des mots. Mon ordi ne le voulait pas jusqu’à maintenant. C’est retors un ordinateur. Faut attendre qu’il veuille. Faut attendre. Mais quel bonheur quand « ça » revient aux doigts ! Ruban… Celui de la machine à écrire et des lettres qui collaient, on avait tapé trop vite sur ce piano-là. On écrit toujours, même loin.

    J'aime

Répondre à Marie-Claude Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s