Très, très, très…

Elle croqua à pleines dents…

Goût amer, aux lèvres tremblantes

Fer du déraillement.

 

 

Le sang coulait,

Terrible gachis

hémorragie de vie

 

 

Il attrapa les mots

les fit pansement,

parade insensée

 

 

Le temps vide le regard

assèche les veines

                  Trop tard…


4 réflexions sur “Très, très, très…

Répondre à libre necessite Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s