Ces quelques jours * funambule 50

Dans ma poche

Au fond de son sac

 

Au creux de ses mains

Dans mes yeux

 

De l’eau claire

Du bruit douceur

 

Un presque rien

Un tout bienheureux

 

Un instant d’éternité que

ces quelques jours

 

                      A ma Pelote, ma Doucette

                         Paris, un mois d’octobre

 


4 réflexions sur “Ces quelques jours * funambule 50

  1. Je suis ravi de ce séjour de B*** avec toi. Elle a tant de blessures à soigner, très récentes et très anciennes. Merci mille fois de l’y aider, en étant là, tout simplement, dans l’évidence de votre lien.

    J'aime

  2. Quel est donc  ce trésor ce presque rien qui tient dans la poche ou dans lun sac, dans les mains ou dans les yeux ? ….J’ai personnellement une réponse qui me conviendrait bien, un presque rien , un tout bienheureux. Bises Dan

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s