Il automne

Nous y sommes
Sur le pas de porte
Se laisser enfermer
Dans la mélancolie des jours
Feuille froissée parmi d’autres
Se laisser tomber et ramasser
Il automne à pas furtifs dit-elle
Se dénuder à la brume mauve
Un sanglot
Au soleil orange
Si beau…
Tout peut être si beau…

2 réflexions sur “Il automne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s