Fermer la porte * funambule 47

Il aurait fallu peut-être

Fermer ma porte

Barricader les fenêtres

Ne pas croire que la vie toujours nous porte

 

L’ombre est entrée

Visiteuse impromptue

A tout enrobé

Le silence s’est tu

 

Il aurait fallu peut-être

Se garder de penser

Que tout va, tout va bien…


3 réflexions sur “Fermer la porte * funambule 47

  1. Le silence, sais-tu Est une mine de riens Que d’aucuns ont tus En attendant deux mains… Barricadée la porte Ouverte en dedans Qui cogne l’aorte Artère de sentiments…   J.Earthwood, 19 septembre 2011

  2. Le silence, sais-tu Est une mine de riens Que d’aucuns ont tus En attendant deux mains… Barricadée la porte Ouverte en dedans Qui cogne l’aorte  J.Earthwood, 19 septembre 2011 cadeau  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s