Derrière le voile

Me suis tenue oui

Tenue à cette ligne devant moi

Que l’on nomme horizon

 

Me suis penchée

Me suis approchée

Pour absorber les mots

 

Un fil, une guirlande

Les lèvres bougent, oui je vois

Une trame à décoder

 

Y a t-il un sale type parmi nous ?

Y a t-il quelqu’un qui m’aime parmi nous ?

Y a t-il une dinde de la farce ?

 

Je dessine sur le mur blanc

Le soleil se couche

Le lit sera très grand


2 réflexions sur “Derrière le voile

  1. Pas de sale type, nulle part ou parfois, oui, de vrais méchants ! Mais en général, c’est de l’enfermement en soi qui se fait, on se recroqueville comme dire « exister »… Tous coupables peut-être dans sa noix, coquille fendue. Oh oui, dessine. Et écris encore.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s