Le maintien * funambule 34

Une posture à tenir, à tenir bien serrée.

Que rien ne s’échappe, portes fermées

 

J’y suis recroquevillée et pourtant

En éveil à tous les vents

 

De ceux qui décoiffent et emportent

De ceux qui, nos ombres déportent

 

Je me tiens

 

Dans le maintien du désordre.

 

 


3 réflexions sur “Le maintien * funambule 34

  1. Ton écriture met ses bottes de sept lieues. « dans le maintien du désordre », je t’entends avec les yeux, bella. « Nos ombres » avec des solitudes. Je te tiens à tes phrases.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s