Ce serait

Ce serait un premier pas, un premier sourire.

Une naissance d’un autre soi. Un collage de soi sur soi. Ne plus sentir les bosses et les creux au toucher. Au toucher de ses doigts fins.

Ce serait un fil tendu qui bloquerait le passage. Une interdiction d’entrer à ceux de l’autre monde, celui d’avant.

Ce serait une musique douce comme du miel, une caresse délicate de bout du nez. Un battement d’ailes de papillon qui ferait écarquiller les yeux pour mieux se regarder.

Ce serait ce qui n’est pas


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s