Ma ville

Concentré

de noir et de blanc

d’ombre et de lumière

 

J’aime tes embouteillages

tes klaxons assourdissants

 

J’aime tes lumières

ton fleuve somptueux

 

J’aime ta foule bigarrée

ton métro bondé

 

J’ai aimé cette femme

s’inquiétant pour la mère et l’enfant

dormant à même le sol

 

Paris je t’ai aimé

aujourd’hui…

 

 

 

je sais l’ai déjà mise…mais bon ce tempo c’est vraiment ça…mon Paris.

 


3 réflexions sur “Ma ville

  1. Paris, liberté dans un recoin de mon subconscient Place de la Bastille un soir d’automne Et toutes ces lumières dans les yeux de l’enfant Que j’étais longtemps avant d’essayer d’être homme Paris, révolte dans les pavés qui brûlaient Flamme portée par le vent de quelques garnements Paris que j’aime comme chaque mois de mai Quand tes rues se souviennent de ces beaux moments… Paris, mon amour, Paris ma brûlure Paris mon soleil en plein décembre Paris, mon amour, au-delà des murs Paris, Aragon, Montparnasse et ce beau corps d’ambre… instantané, instant natté pour toi, Corinne J.Earthwood, 19 décembre 2011

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s