7 réflexions sur “Into the wild

  1. Aller plus loin avant, pour fuir ce que fut l’avant,  s’enfoncer dans l’ailleurs pensant que tout ira sans soucis jusqu’à l’instant de l’rreur de la méconaissance…le livre into the wild est une belle leçon de vie d’absoluité le film aussi.. j erêved’un ailleurs de solitude mais reste t on humain sans les autres ces odieux si nécessaires? Pas simple la vie surtout lorsque l’on donne tout de soi et que l’on est ensuite dépouillé.. mas il est vrai que des instants de solitude dans la nature sont …merveilleux et libérateurs…ceci n’est aucunement u e leçon mais un hommage à vos mots quej ‘aime découvrir…johan type fatigué et éprouvé par la déception d’avoir trop cru en autrui…merci à vous de votre fraîcheur et ouverture de pensée

    J'aime

  2. Ca me fait penser à un escalier en spirale. Des cercles de couleur en fermant les yeux et les pressant un peu, le monde en ses déformations de caléïdoscope, et répété à l’infini  : ce qu’on veut y voir. 

    J'aime

  3. Eh bien, voilà un morceau que j’aime. Bourrasques, liberté, compas, cercles, fenêtres, dégondé,… la paume de la main, là où se concentre le meilleur ou le pire, de là que part l’amour, par là qu’il se transforme…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s