Une lézarde de soleil

Suzanne-copie-1.JPGJ’ai cueilli hier les dernières roses écloses au jardin et les ai offertes à Suzanne. Il y avait longtemps que nous ne nous étions parlé.

Toujours dans mes pensées mais là me suis posée auprès d’elle pour lui raconter. Elle sait écouter, elle a toujours su.

 

Elle a cet art des vieilles personnes de demander sans poser de questions. Sans doute toutes ces rides posées là sur son visage cachent tout ce qu’elle écoute sans jamais répeter. Un parchemin qu’elle porte sur elle. L’écriture de nos vies.

 

Un chemin au front et sur les joues. Et des mains qui font s’envoler les nuages lorsqu’elle les pose sur nous.

 

Elle est là, à chaque détour. Elle emplit nos poches de bonbons sucrés, de cailloux blancs de peur de nous perdre. Toujours revenir à elle.

 

Elle a gommé mes ombres et m’a offert la sienne.

 

Il faisait beau hier. Le soleil se jouait des lézardes du mur blanc qui entoure le cimetière.


3 réflexions sur “Une lézarde de soleil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s