A pas comptés * funambule 2

A petits pas, je viendrai, pour mieux savourer l’instant. Cet instant qui fera voler en éclat cette attente de trente ans… Une longue attente, oui une crysalide qui aurait oublié de s’ouvrir à la vie.

Une parenthèse qui s’ouvre de nouveau. Un flot de mots qui sort des lèvres entrouvertes.

Comme un ronronnement de chat en moi, patte de velours. Une approche comme une caresse le long des jambes. Un frôlement qui me fait venir le frisson.

Craintive mais avant tout curieuse de cette rencontre rêvée.

Idéalisée ? Non certainement pas, je le sens en moi, au profond. Comme un tatouage sur la peau, une encre qui est entrée en moi et qui se révèlerait là dans quelques semaines. Une encre sympathique que tes mots ont rendu visible.

Un doute, sans doute inévitable. Un fil que je tire et le passé se détricote…ne laisser la place qu’au temps à venir.

Et si, oui et si… Si c’était comme je le rêve. Des baisers déposés sur tes joues, te serrer contre moi, une empreinte de toi que je garderai. Un souvenir qui me garderait vivante jusqu’à une prochaine fois. Un souffle qui resterait à mon oreille et me tiendrais éveillée…

Un juste équilibre pour la funambule.

Je sais déjà que ce sera ainsi… Comme dirait notre ami Léo « Ton ombre est là sur ma table (…) je sais que tu es là, que tu ne m’as jamais quitté, jamais »


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s