presque…

Un presque rien

Un jour, un lendemain

 

Une presqu(e) île

Au bord de mes cils

 

Une touche de couleur

Une nuance dans la ferveur

 

Un instant de retenue

Par ce fil ténu

 

Une accroche au coeur

Sans aucune peur

 

Une myriade d’éclats de voix

Me transperce le corps

Prenez-moi au creux de vos bras

Que je danse encore

Comme si c’était la première fois

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s