Une faim

L’année tire à sa fin

On roule les tapis

Sur nos vies

Chemins en serpentin

 

Sous un ciel gris

La vie s’effiloche

Et laisse à notre bouche

Un goût d’infini

 

Soies, fils et satin

Des étoffes tissées d’émois

A effleurer du bout des doigts

 

Une faim de ce qui vient…


2 réflexions sur “Une faim

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s