Une vie de coton

La neige est là sur Paris. Ni ombre, ni lumière. Une vie sans trace qui se déroule là. Juste des pas sur le trottoir, qui s’oublient la seconde d’après..

Un silence qui assourdit le bruit de cette ville à quelques jours de Noël.

 

Les lumières brillent aux fenêtres, la vie est là donc, quelque part. Dans les oasis-cocon où les hommes s’aiment, se déchirent. Où la vie nait à chaque nouvelle lecture, à chaque musique chantonnée.

 

Dehors le désert blanc, comme celui de Lybie, luminescent à la nuit noire.

 

Aller m’y colleter, oui. Je vais aller m’y perdre avec bonheur.

 


2 réflexions sur “Une vie de coton

  1. Comme un premier matin, où tout s’invente et se dessine. Tes pas t’écrivent sur la peau du monde. Et tu les écris de toute ton âme. Une ivresse de blanc. J’aimerais voir ça, toi, ma petite Corinne, comme un lutin…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s